Eco-responsable: Sept astuces pour aider la planète

2021年3月26日 by Izumi Ryo  (編集)

Comment défendre la Terre

Notre Merveilleuse Planète 

Enfants, nous avons appris que la proportion des océans et de la terre est de 7:3. Que c’est pour cette raison que la Terre est si belle vue de l’espace. Que c’est l’abondance d’eau et de la présence de l’atmosphère qui a permis la naissance de la vie . 

Qu’en est-il aujourd’hui?

La pollution de l’air et de l’environnement, la destruction de la couche d’ozone, l’accumulation de dioxine… 

Depuis combien de temps sommes-nous “habitués” à entendre ces mots aux nouvelles ou à les lire dans les journaux?

Malheureusement, nous ne sommes pas près d’en finir. Au contraire, la situation ne fait que s’aggraver.

Je ne désire pas commencer une polémiques autour de ce thème, ni de débats et ou des critiques. Je voudrais seulement réviser les mesures qui sont à la portée de tous les consommateurs, dans un effort d’alléger les peines de notre pauvre planète.

Ce qu’on peut envisager dans le quotidien.

Quelques Suggestions

STOP aux objets jetables ( utilisation unique)

Au Japon, beaucoup d’objets sont jetables. Tout cela a commencé dans les années 1980. Notament les baguettes ou hashis en bois et les cure-dents. Bien sur, il y avait une bonne raison à cela! Les baguettes et les cure-dents en bois sont difficile à entretenir. 

Les saletés se coincent et le bois est exposé au moisi, surtout l’été. Parce qu’il fait chaud et humide. Alors bien sûr, il était fortement déconseillé de remettre des baguettes usagées en bouche! 

A mon sens, le mouvement écolo à échelle individuelle devrait commencer là: emporter ses baguettes, les laver après chaque utilisation ( c’est comme on fait la vaisselle somme toute! ) et les garder dans leur étui. Les désinfecter non pas au chlore mais à la bicarbonade de soude les weekends. 

Et voila! Si les gens achètent leurs Bentos ( déjeuner à emporter) cela devrait contribuer à réduire (fortement) la consommation de baguettes jetables. 

Emportez vôtre sac pour faire les courses  

Ayant grandi a Bruxelles, cette idee me parait normale. Et pourtant…au Japon, les sacs en plastique ont cessé d’être offerts par les magasins depuis…2020! Euh, mieux vaut tard que jamais…On les paye entre deux à trois yens, une somme infime dont les gens ne semblent pas trop s’en faire…..

Emportez vos couverts ou la paire de hashis

Pour la pluplart, ce sera un paire de hashis, baguettes. 

Et pourtant, le Japon a une longue histoire du bento, ou plat à emporter, ayant inventé ces petites boîtes qu’on appelle Bento-bako, qui enchantaient les américains dans les années 1990! 

Selon moi l’interruption de cette tradition s’est produite avec l’arrivee des baguettes jetables, donc en bois. 

Donc, normalement l’idée ne devrait pas paraitre si étrange que ça, mais quand on compte sur les hashis jetables, on ne pense plus à emporter les siens avec soi ! 

Emportez votre mug chez Starbucks’

 La chaine mondiale Starbucks’ est arrivée au Japon vers 1996 . Ces marques se sont intégrées dans la société en faisant ce geste de solidarité en encourageant les consommateurs à apporter leur tasse. Ils ont même prévu une réduction pour les personnes averties. 

En ce moment, c’est un peu compliqué avec le Covid ou la consigne est avant tout d’éviter les risques de propagation. 

Utilisez les pailles en métal

Qui se souvient des boîtes de lait en carton, où l’on buvait avec une paille en plastique ?

Il y a cinq ans les pailles en papier ont commence a apparaitre. Si c’etait mieux de ne pas devoir bruler d’avantage de plastique, l’idee du papier associee aux arbres abattus n’etait pas une image flatteuse. Substituer le plastique par le papier n’est pas du tout une option.

Alors on a pensé à la paille lavable! Exactement, elle se lave comme les couvert et les assiettes. Elle est meme agrémentée d’une petite brosse pour bien laver l’intérieur!

Essayez les cotons lavables

Un autre produit que je ne connaissais qu’en papier jetable, était le coton! Il y a encore quelques annees, on conseillait de bien imbiber le coton pour bien poser la lotion sur la peau, ou bien pour enlever le maquillage. 

Si on fait le calcul, si les femmes utilisent trois cotons par jour, cela en fait six par jour , par foyer. Ce qui revient à quarante-deux cotons en une semaine. Cela veut dire que cent vingt-six cotons sont jetés en un mois. 

Si l’on continue à faire le calcul par ans, et puis par nombre de foyers, dans une ville, dans un pays, les chiffres atteignent des proportions astronomiques!

Or aujourd’hui on a inventé les cotons lavables. Et oui, la même chose mais en tissu. Elles se lavent et sont réutilisables. Là, c’est sûr qu’il y a moins de déchets, donc moins de production de dioxine et moins d’arbres abattus produire le papier. 

J’ai commencé à les utiliser il y a quelques mois déjà et je les trouve très efficaces.

Il y a quelques années je souffrais de sécheresse de la peau en hiver. J’avais l’impression très nette que l’application des cotons jetables sur la peau aggravait leur état. 

Un jour j’ai arrêté d’en utiliser et ma peau a commencé à aller beaucoup mieux, résultat obtenus par d’autres facteurs aussi, mais j’ai bien senti que les cotons jetables avaient joué leur rôles. 

La matière varie. Il y en a pour tous les prix. Celui que j’ai découvert sur Amazon dont je vous met la photo en dessus, est fait de fibres de bambou ,mélanges à une faible quantité de soie. 

Utilisez les brosse à dents en bambou

Aussi loin que je me souvienne, les brosse à dents étaient faites en plastique. 

Bien sur, il y en a qui sont faites avec des poils de porc leurs manches sont en bois. Mais à part cela les brosses a dents sont en général entièrement en plastique. 

Aujourd’hui, elles existent dans une nouvelle matière, le bambou. 

Un autre produit créé dans le cadre du Zéro Waste.

J’ai moi-meme transitionne sur les brosses a dents en bambou depuis environ un an et je ne vois pas le moindre desagrement. Au contraire, la tête étant plus fine que les brosses en plastique, est beaucoup plus pratique à manier dans la bouche. La brosse est très souple et donc très efficace pour le brossage. 

J’espère que les supermarché vont entrer dans le jeu et les vendre aussi. Car c’est ainsi que le produit gagnera du terrain. 

Conclusion

Aujourd’hui tout le monde a compris qu’on ne doit pas du tout adhérer a un groupe pour être ou devenir eco-consciente. Il suffit d’intégrer le principe dans le quotidien. 

Oui on le dit comme si c’était facile! Mais oh combien compliqué parfois!

L’action au cœur du foyer est d’autant plus difficile qu’il est que ce n’est pas une mince affaire de convaincre tout le monde, et surtout parce que cela oblige les gens à changer de préférence, de méthode…

Aujourd’hui, la question de l’environnement est tellement urgente que même si tous les habitants de la Terre s’y mettaient aujourd’hui, on ne remarquerais le résultats que dans quelques décennies. 

Mais il faut s’y mettre sinon l’eau deviendra si sale que l’eau des rivières que nous connaissons aujourd’hui ne serait plus qu’un mythe, une légende, la panthère des neiges du futur! 

Article lié: Zero Waste Ce qu’on peut faire pour protéger la planète 〜Nettoyage〜

Merci beaucoup pour votre lecture.

A bientôt, dans un nouvel article. 

Ryo Izumi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *