Origami Blues » par Sarah Clain

Mon impression en un mot(pour ainsi dire…)

Adoré sans réserve!

L’histoire

Florence, dite Flo, la trentaine, tient une boutique d’origamis depuis environ dix ans. Sa boutique est son temple, son sanctuaire. Tout ce qui se trouve dans la boutique a été choisis avec amour. Les papiers, les tons, la dispositions, tout. Pas une chose qui ne soit superflue ni déplacée. Tout est harmonie.

Dehors, dans ce qu’on appelle « la vie », on la trouve réservée, discrète peut-être même effacée. Cela ne veut pas dire qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut, ni qu’elle ne pas sait où elle va, bien sûr. Elle a simplement compris que les idées qu’elle possède et ses envies ne correspondent pas au code autour du quel semble tourner le monde extérieur. Voilà tout!

Florence n’est pas seule sur terre, c’est même parfois un peu le contraire. Il y a sa maman qui semble « veiller » sur elle, bien que ce mot ne semble pas avoir la même signification pour elles deux. Sa maman adore tout savoir de la vie de ses deux filles et il arrive, trop souvent au goût de Flo, que son autorité déborde. Flo a une sœur de dix ans sa cadette, mère célibataire et maman d’un charmant petit garçon qui fête ses trois ans, Solal.

Un jour un beau jeune homme pousse la porte de sa boutique. Ils engage la conversation. Il est etudiant en math, connait bien les origamis et a une approche mathematique de l’origami et le kirigami. Il cherche un emploi à mi-temps, le temps de préparer son master. L’ assistante de Flo va avoir un bébé dans moins de six mois et donc Flo l’engage comme assistant.

Une commande de Senbazurus atterit. Les Senbazurus, c’est un ensemble de mille grues en origamis, que l’on confectionne en général pour exhausser un voeux très cher.

Les senbazurus apportent une autre commande pour le mariage. Cette fois-ci, le Destin s’en mêle et, avec le malicieuse participation de son assistante, Flo se retrouve dans un restaurant à discuter des « détails » de la commande avec Vincent, son mystérieux client.

Mais si le Destin semble lui souffler de prendre son courage à deux mains et de se lancer vers son nouvel avenir, quelque chose la retient. La ramène dans le passé. Son passé douloureux.

Peu à peu, le destin de Flo se déplie comme s’il fallait que, tout comme un origami, son destin devait quitter la forme qu’elle s’était créée avant de prendre celle de son nouveau bonheur. Mais est-elle prête à quitter ce passé dans lequel elle s’est enlisé au fil des années?

Et Vincent aura-t-il la patience de lui prendre la main et la guider vers un nouvel avenir, ou s’avèrera-t-il être une autre déception?

Je vous invite à le découvrir dans le roman!

Paru chez Lily Charleston en mai 2021.

Mes Impressions en 5 mots

Romantique

La rencontre avec un homme charmant pour lequel, même le Destin semble avoir conspiré! Voila l’ingredient clef d’un bon roman romantique. Et d’ailleurs, le roman a remporté le Prix du Roman Romantique 2021 de Lily Charleston!

Adorable

L’action se passe en grande partie dans le magasin d’origamis de Flo. Un cadre charmant où tout sent bon le « fait maison ». Un univers prive apprecie par les clients de la boutique. Un petit univers de papier dans le grand Paris!

Attachant

Les personages sont attachants. Flo, bien sur, cette jeune femme un peu effacée, qui mène un business qui tourne bien, qui prend bien soin de sa brigade origami.

La maman qui, selon les mots de Flo, veut tout savoir de la vie de ses filles et tout controler. C’est quand meme bien d’avoir une maman qui veille sur vous comme ca!

La sœur de Flo semble sûre d’elle! Elle a un beau boulot, elle a un fils de trois and. Leur maman leur a donné la maison familiale. Et pourtant elle revient sur une décision qu’elle a prise il y a quatre ans pour aller chercher le père de son fils en Hongrie et de s’y installer au grand dam de leur maman!

Sandy est l’assistante de Flo. Elle s’occupe des questions pratiques de la boutique. Elle annonce à Flo qu’elle attend un bébé a quatre mois. Elle s’inquiète de l’isolement volontaire duquel Flo ne semble pas vouloir sortir.

Bouleversant

Un point obscur ramène toujours Flo vers un point dans le passé. Comme dans la réalité, à moins qu’on y pense vraiment tous les jours, les souvenirs se sont estompés. Ils mettent du temps à revenir. Au debut, ils reviennent par bribes. Un morceau par-ci, le fragment d’un épisode par-là. La lumière jaillit par endroit.

La description de l’autrice est juste, judicieuse. Elle ramène ce passé le Flo avec beaucoup de subtilité. Puis à mesure qu’on comprend, on ne peut qu’espérer que cette fois, enfin, elle réussit à échappe à son emprise pour avancer vers la lumière.

Japonais

Un mot japonais, le titre d’un roman français! Quelle émotion! Ayant grandi entre les deux cultures, japonaise et française, j’ai toujours considéré mienne la mission de faire passe les choses entre les deux cultures. Et je suis mieux placée que quiconque pour savoir à quel point il est difficile de le faire.

Avec ce roman, je découvre que le mot origami est compris et accepté dans le français et j’en suis heureuse. Je pense qu’il appartient à la même catégorie que Sakura, cerisier du Japon. Imaginez donc l’époque où il fallait le dire en français!!

Conclusions

Je vous conseille ce roman a mille pour-cent! En terminant la lecture, j’ai regrette que le récit s’arrête là. Je voulais rester encore quelque temps avec ces personnages. Je voulais qu’il y ait encore quelques pages. Alors peut-être que le prochain sera plus long!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *